Logo prefecture
Rechercher dans
11/02/20 - RÉUNION DU COMITÉ DE PILOTAGE DES SITES NATURA 2000 "BAIE DE SEINE ORIENTALE" ET "LITTORAL AUGERON"
11/02/20 - RÉUNION DU COMITÉ DE PILOTAGE DES SITES NATURA 2000 "BAIE DE SEINE ORIENTALE" ET "LITTORAL AUGERON"
28 févr. 2020

Le mardi 11 février 2020 s’est tenue à la salle polyvalente de Merville-Franceville la réunion du comité de pilotage (COPIL) des sites Natura 2000 « Baie de Seine orientale » et « Littoral Augeron ». Présidé par le représentant du préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord, l’administrateur des affaires maritimes Thierry DUSART, cette troisième réunion du COPIL a eu pour objectif la validation des treize mesures de gestion à appliquer sur les sites.

Le site « Baie de Seine orientale », exclusivement marin s’étend face aux communes de Lion-sur-mer (à l’ouest) à Trouville-sur-mer (à l’est), dans le prolongement des embouchures des fleuves de l’Orne et de la Seine. L’intérêt écologique majeur de ce site, d’une profondeur relativement faible (jusqu'à 30 m), consiste en la présence d’habitats sableux et vaseux, sous influence estuarienne. Situé au débouché de plusieurs fleuves (Seine, Orne, Dives, Touques), le site constitue une zone de migration importante pour certaines espèces de poissons amphihalins d'intérêt européen telles que l'Alose feinte, la Grande Alose, le Saumon atlantique ou encore les Lamproies marine et de rivière, dont le cycle de vie se déroule alternativement en rivière et en mer. Il faut également noter la présence de certaines espèces de mammifères marins d’intérêt communautaire : Grand Dauphin, Phoques gris et veaux-marins, Marsouin commun, affectionnant les zones proches des estuaires.

 

Le site « Littoral Augeron » quant à lui s’étend entre la baie d’Orne à l’ouest et Trouville-sur-mer à l’est.

Ce site constitue un site d’importance internationale pour l’hivernage et la migration des oiseaux marins. Il a été désigné pour une vingtaine d’espèces selon leur cycle de vie (migration, hivernage, estivage).

 

Ces deux sites sont juxtaposés aux sites Natura 2000 de « l’estuaire de la Seine » et à la réserve naturelle nationale de l’estuaire de la Seine à l’est et de « l’estuaire de l’Orne », à l’ouest.

 

A la suite d’une phase importante de concertation débutée en 2013 animée par la DREAL, dont il a pu être souligné la qualité par les différents acteurs de ces sites, et du travail effectué par l’office français de la biodiversité (OFB), opérateur principal de ces sites, et le comité régional des pêches maritimes et élevages marins (CRPMEM) de Normandie, opérateur technique associé, dont l’action a été saluée, visant à maintenir, voire améliorer l’état écologique du site, les mesures de gestion validées sont les suivantes :

 

  • Réduire les arts trainants de fond sur les habitats sensibles à enjeux dans la bande côtière du site

  • Mener des actions pilotes visant à réduire l’impact des usages sur les habitats et espèce d’intérêt communautaire

  • Evaluer et prendre des mesures de gestion vis-à-vis des risques d’interactions entre les activités de pêche et de navigation et les espèces d’intérêt communautaire

  • Relayer les besoins de contrôle auprès des instances compétentes en charge de l’élaboration des plans de contrôles

  • Diffuser et compléter si nécessaire la charte Natura 2000

  • Participer aux politiques contribuant aux objectifs des sites Natura 2000

  • Rechercher la mutualisation des actions, moyens humains et matériels avec d’autres gestionnaires à travers le développement d’outils et d’actions en commun

  • Réaliser une veille sur les projets et usages sensibiliser et restituer les résultats des suivis environnementaux au COPIL

  • Améliorer la connaissance des habitats, des zones fonctionnelles en mer, des espèces et des interactions avec les activités

  • Evaluer le niveau d’interaction entre la pêche (professionnelle et de loisirs) à proximité des estuaires et les poissons amphihalins

  • Promouvoir les sciences participatives auprès des usagers du milieu marin

  • Etablir et renseigner les indicateurs du tableau de bord des sites pour les espèces et habitats prioritaires

  • Communiquer sur les enjeux liés aux sites Natura 2000 et valoriser l’implication des divers acteurs dans la protection du milieu marin

 

Les mesures sont détaillées dans le tome III du document d’objectifs disponible sur : http://reseau-manchemerdunord.n2000.fr/participer-la-vie-des-sites/bibliotheque/baie-de-seine-orientale-zsc-littoral-augeron-zps

 

Cette réunion est la dernière étape avant l’adoption du document d’objectifs, véritable plan de gestion de ces sites pour la fin de l’année 2020.