Logo prefecture
Rechercher dans
Campagne de sécurité des loisirs nautiques - Bilan 2019
19 oct. 2019

Du 1er juin au 30 septembre 2019, la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord a organisé, sur l'ensemble de la façade, la campagne annuelle de sécurité des loisirs nautiques.

Menée à l’intention des usagers de la mer, cette campagne - et les opérations de prévention associées conduite sur l’estran comme en mer, avait pour objectif de les sensibiliser aux risques liées à la pratique des activités nautiques mais également cette année aux risques d’isolement par la marée.

Au bilan, si l’on déplore malheureusement toujours des cas de décès liés à ces activités estivales (7 sur l’ensemble de la façade contre 6 en 2018), on note un nombre constant d’opérations d’assistance et de sauvetage coordonnées par les centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage de Jobourg et Gris-Nez. Ce chiffre est à mettre en perspective avec un tourisme croissant dans les deux régions de la façade Manche et mer du Nord (la Normandie et les Hauts-de-France) et notamment sur le littoral, permettant d’estimer que le taux d’opérations par rapport à la fréquentation est lui en baisse.

Avec 67,5% d'opérations d'assistance, contre 63,9% l'année précédente, l'activité de plaisance à moteur et à voile demeure un domaine qui donne le plus souvent lieu à des opérations d'assistance ou de sauvetage. La méconnaissance de la zone maritime par des plaisanciers souvent occasionnels et des lacunes dans la préparation de la navigation (consultation météo, matériel à bord...), expliquent notamment cette tendance, renforcée par les conditions de mer changeantes et souvent difficile dans la zone. Avec 11,80% (8% en 2018), les sports de voile (kitesurf et planche à voile) continuent de faire l'objet de déploiement de moyens de secours. Un chiffre qui pourrait baisser si l'environnement marin était, lui aussi, plus maîtrisé par ces sportifs.

Les interventions des moyens de l’Etat et de la SNSM restent stables pour les cas d’isolement par la marée, mais encore trop nombreuses. 47 opérations ont été menées en 2019, 48 en 2018, 154 en 2017. Le 14 juin dernier, une campagne de sensibilisation aux risques d’isolements par la marée a été lancée sur l’ensemble de la façade Manche et mer du Nord. Elle s’est appuyée sur différents supports (affiches, flyers, clips de prévention, spots à la radio) relayés par les acteurs locaux : les mairies et offices de tourisme des communes bordant le littoral, les clubs de voile, les stations SNSM, les directions départementales des territoires et de la mer (DDTM). Tout au long de la saison estivale, la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord a également délivré ses recommandations, en rappelant des règles de prudence, en complément des opérations de sensibilisation organisées sur les plages par les délégations à la mer et au littoral (DML).

Une baisse notable des opérations liées à des incidents de plongée est à souligner (3 en 2019 contre 8 en 2018). Les efforts de sensibilisation doivent néanmoins toujours se poursuivre.

Enfin, 2051 contrôles ont été effectués durant des opérations d’information et de contrôle appelées « opérations sécurité mer » effectuées à quai et en mer, sous la responsabilité des directeurs départementaux des territoires et de la mer (DDTM) et par les délégués à la mer et au littoral (DML). 175 infractions ont été constatées, soit 8,5% des navires contrôlés étaient en infraction. Les infractions relevées concernent essentiellement le matériel de sécurité :

- Obsolescence des équipements de lutte contre l’incendie;

- Absence du manuel du propriétaire pour les navires construits après 1998;

- Absence de dispositif lumineux.

Document annexe