Logo prefecture
Rechercher dans
Bilan de l'année 2020
8 févr. 2021

BILAN 2020 DES OPÉRATIONS DE LA PRÉFECTURE MARITIME DE LA MANCHE ET DE LA MER DU NORD

Lundi 08 février 2021, le vice-amiral d'escadre Philippe Dutrieux - préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord, a présenté le bilan opérationnel 2020 pour la façade Manche et mer du Nord à la maison du parc naturel marin (PNM) des Estuaires Picards et de la mer d’Opale à Saint-Etienne-au-Mont (62).

 

Le préfet maritime a souligné l’augmentation de plus de 27% des opérations en mer coordonnées par les centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg et Gris-Nez en 2020, une évolution liée à la densification du phénomène migratoire dans le détroit du Pas-de-Calais mais également des activités en mer répondant à des enjeux variés (protection des ressources halieutiques, énergétiques, économiques, touristiques ou encore nautiques) dans une zone resserrée aux contraintes climatiques et géographiques importantes.

 

L’adaptation des unités en intervention depuis le début de la crise sanitaire :

« Les services de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord ainsi que les unités de lEtat agissant quotidiennement au service des Français dans le cadre de l’action de l’Etat en mer, tout comme la SNSM, ont toujours été mobilisés – même en période de COVID 19. Comme tous les services de l’Etat, nous nous sommes adaptés pour conduire ses missions prioritaires, de jour comme de nuit, 7 jours sur 7, dans le contexte actuel et en application des mesures du ministère des Solidarités et de la Santé pour limiter la propagation du virus. Des plans de continuité de l’activité ont été déclinées par les différentes administrations et services, en fonction de leurs spécificités. Le dispositif dans son ensemble est resté résilient et efficace cette année malgré la situation sanitaire ».

 

L’activité a donc été plus irrégulière qu’habituellement. Les isolements par la marée en sont une des illustrations avec 75 opérations durant la période estivale suite à une augmentation du nombre de touristes sur le littoral.  Au printemps, les opérations en mer se sont révélées très faibles mais nous avons constaté leur nette augmentation à la suite du déconfinement et pendant toute la période estivale.

 

La protection de l’environnement : une année marquée par un renforcement de la surveillance et du contrôle de l’environnement marin :

« Il y a eu un accroissement quantitatif et qualitatif des contrôles en mer portant sur l’environnement. Le rôle des sémaphores de la formation opérationnelle de surveillance et d’information territoriale (FOSIT) et des unités de la fonction garde-côtes dans ce domaine a été renforcé. En effet, les formations des guetteurs sémaphoriques de la Marine nationale ont été nombreuses afin de renforcer le dispositif de surveillance de l’environnement marin et des aires marines protégées ».

Il est aussi important de noter la coopération accrue avec les autres acteurs de l’environnement : l’office français de la biodiversité (OFB) et le parc naturel marin (PNM) des Estuaires Picards et de la mer d’Opale, qui dispose d’ailleurs de deux moyens nautiques appartenant à l’OFB permettant ainsi de faire des contrôles de l’environnement au profit du PREMAR notamment.

 

Une mer plus sûre en 2020 qu’en 2019 :

L’année 2020 est une année record pour la guerre des mines. En effet, un total de 489 engins historiques a été détruit, soit 33 947kg d’équivalent TNT ce qui permet de renforcer la sécurisation des fonds marins et la protection de nos approches maritimes jusqu’au littoral.

« Je peux dire, fin 2020, que le fond de la mer est plus sûr qu’en 2019, mais il reste encore quelques années avant que celui-ci soit totalement sûr. »

 

Au bilan, dont vous trouverez l’ensemble des données dans le dossier de presse ci-joint, l’amiral a souhaité retenir tout particulièrement le chiffre de 13 852 personnes impliquées en 2020 dans ces opérations d’assistance et de sauvetage, des missions porteuses de risques pour les moyens d’intervention mais au service de nos concitoyens.

 

Le préfet maritime remercie l’ensemble des administrations concourant à l’action de l’Etat en mer, les bénévoles de la SNSM, ainsi que les médias qui se font le relai de nos messages de prévention. 

Document annexe