Logo prefecture
Rechercher dans
Sauvetage de deux embarcations de migrants dans le DST du Pas-de-Calais
12 juil. 2020

Dimanche 12 juillet 2020, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez est contacté pour deux embarcations retournées avec des hommes à la mer à 7 nautiques (environ 13 km) au nord-ouest du Cap Gris-Nez dans la voie montante du dispositif de séparation du trafic (DST) du Pas-de-Calais.

La 1ère alerte à été donnée par le maritime rescue coordination center (MRCC) de Douvres après qu’un de leurs hélicoptères de sauvetage a détecté l’embarcation, sans possibilité de treuiller les naufragés.

A 17h35, le CROSS Gris-Nez engage la vedette Eulimène de la brigade nautique de la gendarmerie nationale de Calais (62), présente dans le secteur, afin de leur porter assistance.

A 17h42, 6 migrants d’une première embarcation sont récupérés en hypothermie par la vedette Eulimène.

La 2ème alerte a été donnée par le ferry Spirit of France battant pavillon anglais.

Le CROSS engage alors la vedette côtière de surveillance maritime (VCSM) Scarpe de la gendarmerie maritime de Boulogne-sur-Mer puis a vedette Eulimène de la brigade nautique de la gendarmerie nationale de Calais (62) afin de leur porter assistance,

A 18h23, 6 migrants de la 2ème embarcation sont récupérés en hypothermie par la vedette Eulimène.

A 19h20, les 12 migrants sont ramenés au port de Calais où ils sont pris en charge par les pompiers et la police aux frontières (PAF 62).

Ils sont tous sains et saufs grâce à l’efficience et la réactivité des acteurs agissant quotidiennement pour l’action de l’État en mer et la sauvegarde de la vie humaine : le CROSS Gris-Nez, la préfecture maritime et le centre des opérations maritimes, la gendarmerie maritime, la gendarmerie nationale, la Marine nationale, les usagers de la mer, ainsi que les unités de l’État patrouillant quotidiennement en mer. 

Le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord met en garde les migrants qui envisagent de traverser la Manche, une des zones les plus fréquentées au monde et où les conditions météorologiques sont souvent difficiles (120 jours de vent supérieur ou égal à force 7 en moyenne annuelle par exemple), et donc dangereuse pour la vie humaine ! 

Si vous êtes victime ou témoin d’un évènement de mer, composez par téléphone le 196 ou par VHF canal 16.