Logo prefecture
Rechercher dans
Opérations de secours et d'assistance de plusieurs embarcations au large du Pas-De-Calais.
Opérations de secours et d'assistance de plusieurs embarcations au large du Pas-De-Calais.
12 nov. 2022

Dans la nuit du vendredi 11 jusqu'au samedi 12 novembre 2022 et dans la journée du samedi 12 novembre, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez identifie plusieurs embarcations se trouvant en difficulté au large du Pas-de-Calais.

Le CROSS engage plusieurs moyens pour porter secours aux personnes en difficulté :

 - Dans la nuit du vendredi 11 au samedi 12, la vedette SNS 276 "Notre-Dame-des-Flandres" de la station de la société nationale de sauvetage en mer de Dunkerque (59) est engagé sur une opération. Une fois arrivé sur zone, les sauveteurs constate que l'embarcation est en train de couler et que plusieurs naufragés sont à la mer. D'autres moyens sont alors engagés pour renforcer la vedette déjà sur place : le semi-rigide SNS 5911 de la station SNSM de Dunkerque, la vedette de la police belge SPN 01, déjà en mer, et l'hélicoptère belge NH90 basé à Coxyde, alors en vol, sont déroutés.

La vedette SNS 276 "Notre-Dame-des-Flandres" et la vedette de police Belge récupèrent à leurs bords les 40 naufragés qu'ils déposent ensuite au port de Dunkerque(59). Les naufragés sont ensuite pris en charge par la police aux frontières et le SAMU;

- Tôt dans la matinée du 12 novembre, le bâtiment d'expérimentation de guerre des mines (BEGM) "Thétis" de la Marine nationale est engagé au large du Pas-de-Calais(62) pour une embarcation avec 52 personnes en difficulté. Le "Thétis" récupère les naufragés à son bord et les dépose à quai à Calais (62);

- Dans la matinée, le patrouilleur des gardes côtes "Jacques Oudart Fourmentin", de la douane, est engagé pour porter secours à une embarcation en difficulté avec 50 personnes à bord. Une fois pris en charge, les naufragés sont ensuite déposés au port de Calais.

Une fois à quai, les naufragés sont pris en charge par le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) et la police aux frontières (PAF).

Le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord met en garde toute personne qui envisage de traverser la Manche sur les risques encourus.

Ce secteur maritime est une des zones les plus fréquentées au monde, avec plus de 400 navires de commerce qui y transitent par jour et les conditions météorologiques y sont souvent difficiles (120 jours de vent supérieur ou égal à force 7 en moyenne annuelle par exemple), c'est donc un secteur particulièrement dangereux, notamment à une période où la température de l'eau commence baisser.

Si vous êtes victime ou témoin d'un évènement de mer, composez le 196 ou transmettez l'information sur VHF canal 16.