Logo prefecture
Rechercher dans
Opérations de sauvetage de quatre-vingt-dix personnes dans le détroit du Pas-de-Calais (62)
Opérations de sauvetage de quatre-vingt-dix personnes dans le détroit du Pas-de-Calais (62)
23 nov. 2023

Mercredi 22 novembre 2023, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez a conduit trois opérations de sauvetage liées à des embarcations de migrants en difficulté dans le détroit du Pas-de-Calais. Une opération conduite en début d'après-midi en face de la plage d'Equihen (62) a mobilisée de nombreux moyens et fait l'objet du communiqué précédent n°141/23.

En parallèle, dans la matinée, une première embarcation de migrants en panne moteur au large de Merlimont (62) a demandée assistance. Le CROSS a engagé le Bâtiment Hydrographique Borda de la Marine Nationale pour les secourir. Une fois sur place, le BH Borda a mis à l'eau son semi-rigide et 15 personnes ont pu être secourues, en plusieurs allers-retours. Mais le moteur de l'embarcation à finalement pu être remis en route par les migrants encore à bord. Ces derniers ont alors refusé d'être secourus par le BH Borda. Compte tenu des risques encourus par les migrants en cas d'actions contraignantes pour les obliger à embarquer sur les moyens de sauvetage de l'Etat (chute à la mer, choc thermique, trauma divers) il a été décidé de les laisser poursuivre leur route. Une dégradation des conditions météorologiques étant annoncée pour la fin de journée, le BH Borda est resté à proximité de cette embarcation précaire pour assurer une surveillance lors de sa navigation, en lien avec le CROSS Gris Nez.


Après plusieurs heures de mer, en fin d'après-midi, cette même embarcation est à nouveau tombée en panne, au milieu du détroit. Des moyens britanniques étaient également présents à proximité. Le BH Borda qui était le plus proche a alors secouru 7 personnes et une quarantaine d'autres naufragés ont été secourus par des moyens britanniques. Le BH Borda est rentré à Boulogne-sur-mer dans la soirée et les 22 personnes secourues ont été déposées à quai et prises en charge par les services de secours à terre.

En fin d'après-midi, alors que les conditions météorologiques commençaient à se dégrader, avec près d'un mètre de houle et 25 nds de vent (50km/h), une nouvelle embarcation de migrants a été signalée en difficulté au large de la plage d'Hardelot (62). Le CROSS Gris Nez a engagé le remorqueur d'intervention d'assistance et de sauvetage (RIAS) Abeille Normandie, affrété par la Marine nationale, pour les secourir. Une fois sur place, l'Abeille Normandie a mis à l'eau son semi-rigide et a récupérè 68 personnes à bord après plusieurs allers-retours. Plusieurs naufragés étaient en hypothermie, 3 ont fait l'objet d'un malaise à bord du RIAS. L'Abeille Normandie a rejoint le port de Boulogne-sur-Mer (62) pour y déposer les 68 naufragés. Les 3 personnes victime d'un malaise ont été prises en charge à bord par les sapeurs pompiers avant d'être débarquées.

Le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord met en garde toute personne qui envisage de traverser la Manche sur les risques encourus. Ce secteur maritime est une des zones les plus fréquentées au monde, avec plus de 400 navires de commerce qui y transitent par jour et les conditions météorologiques y sont souvent difficiles (120 jours de vent supérieur ou égal à force 7 en moyenne annuelle par exemple). C'est donc un secteur particulièrement dangereux, notamment en période hivernale avec des changements météorologiques brusques et des températures d'eau de mer basses.

Si vous êtes victime ou témoin d'un événement de mer, contactez les secours par téléphone en composant le n°196 ou par VHF sur le canal 16.