Logo prefecture
Rechercher dans
Opérations de recherche et de sauvetage de plusieurs embarcations en difficulté dans le détroit du Pas-de-Calais
3 sept. 2022

Dans la nuit du vendredi 02 au samedi 03 septembre 2022 et au cours de la journée du 03 septembre 2022, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez identifie plusieurs embarcations se trouvant en difficulté dans le détroit du Pas-de-Calais.

Le CROSS a engagé plusieurs moyens pour porter secours aux personnes en difficulté :

- dans la nuit, le patrouilleur de service public (PSP) Flamant, de la Marine nationale, est engagé au large de Zuydcoote (59) pour porter secours à une soixantaine de personnes qu'il récupère à son bord et dépose au port de Calais (62) ;

- dans la matinée, le PSP Flamant porte ensuite assistance à 50 autres personnes au large de Les Hemmes-de-Marcq (62) qu'il récupère à son bord et dépose au port de Calais (62) ;

- dans la matinée également, au large de Leffrinckoucke (59), le patrouilleur côtier de la gendarmerie maritime (PCG) Athos prend en charge 47 personnes en difficulté et les dépose à Dunkerque (59) ;

- en milieu de journée, le remorqueur d'intervention d'assistance et de sauvetage (RIAS) Abeille Normandie porte secours à 29 personnes, qui sont ensuite déposées au port de Boulogne-sur-mer (62).

Ce sont près de 190 personnes qui ont été secourues en moins de 24 h par les unités de sauvetage sous la coordination du CROSS Gris-Nez. Une fois à quai, les naufragés ont été pris en charge par le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) et la police aux frontières (PAF).

D'autres opérations sont en cours de sécurisation, en lien avec le centre de coordination et de sauvetage de Douvres (UK). En cas de retour à quai, les éléments seront communiqués dès qu'ils seront consolidés.

Le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord met en garde toute personne qui envisage de traverser la Manche sur les risques  encourus.

Ce secteur maritime est une des zones les plus fréquentées au monde, avec plus de 400 navires de commerce qui y transitent par jour et les conditions météorologiques y sont souvent difficiles (120 jours de vent supérieur ou égal à force 7 en moyenne annuelle par exemple), c'est donc un secteur particulièrement dangereux, notamment à une période où la température de l'eau va se réduire.

Si vous êtes victime ou témoin d'un événement de mer, contactez les secours par téléphone en composant le n°196 ou par VHF sur le canal 16.