Logo prefecture
Rechercher dans
Opérations de recherche et de sauvetage de plusieurs embarcations dans le détroit du Pas-de-Calais.
3 nov. 2021

Dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 novembre,  le centre opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez est informé que de nombreuses embarcations tentant de traverser la Manche se trouvent en difficulté dans le détroit du Pas-de-Calais. Ces opérations se sont poursuivies dans la journée du 3 novembre jusque dans la soirée.

Pour porter assistance aux personnes en difficulté, le CROSS a engagé de nombreux moyens maritimes et aériens :

-          Le remorqueur d'intervention, d'assistance et de sauvetage (RIAS) Abeille Languedoc ;

-          Le patrouilleur de service public (PSP) Cormoran de la Marine nationale ;

-          Le patrouilleur des douanes Jacques Oudart Fourmentin (JOF) ;

-          La vedette côtière de surveillance maritime (VSCM) Scarpe  de la Gendarmerie maritime ;

-          Divers unités de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) ;

-          La vedette des phares et balises Amfard, rattachée aux affaires maritimes;

-          L'hélicoptère Dauphin de la Marine nationale basé au Touquet ;

-          L'hélicoptère Caïman de l'armée belge.

Le bilan des opérations est toujours en cours de consolidation, mais ce sont plus de 400 naufragés qui ont été récupérés en mer durant ces opérations de sauvetage.

Malheureusement, malgré les moyens mis en œuvre, 1 personne est portée disparue et 1 autre a été déclarée décédée, parmi ces très nombreux naufragés.

En effet, lors d'une opération de sauvetage, les naufragés récupérés ont indiqué aux sauveteurs qu'une personne était tombée à la mer au large du Pas-de-Calais. Le CROSS engage alors l'hélicoptère Dauphin pour effectuer des recherches dédiées. Les actions sont également coordonnées avec des moyens du service départemental d'incendie et de secours (SDIS). En fin de matinée, après des recherches infructueuses et faute d'éléments nouveaux, le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord décide de suspendre les recherches en mer.

Par ailleurs, lors d'une autre opération de sauvetage, un naufragé a été récupéré inconscient. Les sauveteurs ont fait le maximum possible, mais cette personne a été déclarée décédé une fois de retour à quai.

A l'occasion de ces nombreux évènements de sauvetage ayant entrainé un nouveau décès et une nouvelle disparition, le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord met en garde toute personne qui envisage de traverser la Manche sur les risques encourus. Ce secteur maritime est une des zones les plus fréquentées au monde, les conditions météorologiques y sont souvent difficiles (120 jours de vent supérieur ou égal à force 7 en moyenne annuelle par exemple), c'est donc un secteur particulièrement dangereux, notamment en période hivernale où la température de l'eau chute.

Si vous êtes victime ou témoin d'un événement de mer, composez par téléphone le 196 ou par VHF sur le canal 16.