Logo prefecture
Rechercher dans
Opérations de recherche et de sauvetage de plusieurs embarcations dans le détroit du Pas-de-Calais.
24 sept. 2021

Le vendredi 24 septembre 2021, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez est informé que plusieurs embarcations se trouvent en difficulté entre Calais et Dunkerque.

La capitainerie de Calais reporte au CROSS Gris Nez qu'un homme est à la mer à proximité du port de Calais. Il engage alors le canot tous temps  Notre Dame de Risban  de la station SNSM de Calais qui récupère le naufragé à son bord et le dépose au port de Calais où il est pris en charge par les pompiers du service départemental d'incendie et de secours (SDIS 62).

Le CROSS Gris-Nez est également informé qu'une embarcation d'une soixantaine de naufragés se trouve en difficulté à proximité de Dunkerque (59) et que plusieurs personnes sont tombées à la mer. En conséquence, le CROSS engage plusieurs moyens différents pour leur porter assistance :

- La vedette Nordet de la douane ;

- Le patrouilleur Themis des affaires maritimes ;

- La vedette Jean-Bart de la SNSM ;

- L’hélicoptère NH90 – Coxyde de l'armée de l'air belge.

37 naufragés rejoignent finalement la côte par leurs propres moyens et sont récupérés par la police aux frontières (PAF) 59. 2 naufragés de la même embarcation qui ont également rejoint la côte, se trouvent en difficulté dans les rochers. Le CROSS engage alors l'hélicoptère NH90 de l'armée de l'Air belge, pour les hélitreuiller en sécurité. En parallèle, l'embarcation qui a poursuivi sa route est retrouvée dans les eaux britanniques où elle est prise en charge par les moyens de sauvetage coordonnés par le centre opérationnel de surveillance et de sauvetage de Douvres.

Le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord met en garde toute personne qui envisage de traverser la Manche sur les risques encourus. Ce secteur maritime est une des zones les plus fréquentées au monde, les conditions météorologiques y sont souvent difficiles (120 jours de vent supérieur ou égal à force 7 en moyenne annuelle par exemple), c'est donc un secteur particulièrement dangereux.

Si vous êtes victime ou témoin d'un événement de mer, composez par téléphone le 196 ou par VHF sur le canal 16.