Téléchargement

Fichiers en téléchargement

Espace Jeune

Tout savoir sur la mer et sur le préfet maritime !

Communiqués de presse

Opération de lever de doute d’une pollution maritime - Secteur cap Gris-Nez

12/05/2018

Samedi 12 mai 2018, à 12h30, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg informe le Centre des opérations maritimes (COM) de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord de la détection, par l’hélicoptère de la Douane, d’une potentielle pollution maritime dans le secteur du cap Gris-Nez (62). Les douaniers ont en effet identifié une nappe, s’apparentant à une bande d’hydrocarbure, de 5 mètres par 2 milles marins (env. 3600 mètres) de superficie.

Immédiatement, le COM Cherbourg engage le patrouilleur des douanes DFP1 « Jacques Oudart Fourmentin » et une patrouille terrestre de Gendarmerie maritime pour déterminer plus précisément la nature de la pollution. Par ailleurs, le COM contacte le Centre d’expertises pratiques de lutte antipollution (CEPPOL) de la Marine nationale pour recueillir son avis technique. Sur la base des premiers éléments, celui-ci précise que, si la pollution était confirmée, elle serait de faible quantité et rapidement dispersée compte-tenu de sa nature. 

Vers 14h30, l’équipage du patrouilleur « Jacques Oudart Fourmentin » est sur zone et constate la présence d’une traînée de mousse blanche, sans odeur d’hydrocarbure. Après des investigations de plusieurs heures sur un large secteur, aucune nappe n’est observée alentours. Ces constatations sont corroborées par la Gendarmerie maritime qui, depuis un point haut sur la côte, ne localise aucune trace de pollution.

Le dispositif est levé en fin d’après-midi.

La Manche – mer du Nord est l’une des zones maritimes les plus denses du monde. Chaque année, plusieurs dizaines de pollutions sont détectées et avérées, et la préfecture maritime conduit régulièrement des exercices dans ce domaine, avec ses partenaires maritimes et terrestres, français et étrangers. Toute observation d’une nappe suspecte en mer, pouvant indiquer la présence d’une potentielle pollution, fait aussitôt l’objet d’investigations et d’opérations de lever de doute. Comme pour tout événement de mer, la lutte contre les pollutions maritimes requière également de la réactivité et le sens de la coopération inter-services, dans des mers où les vents dominants et les courants ramènent de surcroit vers les côtes françaises.