Logo prefecture
Rechercher dans
Opération de sécurisation d’une coque de pétrolier à la dérive au large du Cotentin
Opération de sécurisation d’une coque de pétrolier à la dérive au large du Cotentin
4 mai 2021

Lundi 03 mai 2021 à 21h46, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg est alerté par le remorqueur Christos XXIV que la coque du pétrolier Varzuga, qu’il acheminait vers un chantier de déconstruction, se trouve à la dérive suite à la rupture de sa remorque. Le navire d'une longueur de 160 mètres se trouve alors en entrée de voie descendante du dispositif de séparation (DST) des Casquets, à environ 40 nautiques au Nord-Ouest de Cherbourg et à destination de la Méditerranée, dans les eaux sous responsabilité britannique en terme de sécurité maritime. La coordination est ainsi conduite initialement par les coast guards britanniques via le Solent coastguard operation centre. Les conditions météorologiques sur zone (état de mer 6 sur l’échelle de Douglas, vents de 40 nœuds avec rafales allant jusqu’à 60 nœuds) ne permettent pas alors une reprise du remorquage le soir même. Le pétrolier dérive ainsi vers l’Est et entre au matin en zone de responsabilité française. La coordination est alors reprise par le CROSS Jobourg le mardi 04 mai 2021 à 08h30.

Sur proposition du CROSS Jobourg, le centre des opérations maritimes de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord décide de déployer le mardi 04 mai au matin une équipe d’évaluation et d’intervention* (EEI) afin d’analyser la situation à bord de la coque du Varzuga et d’être en mesure de conduire une intervention d’urgence au besoin. Le remorqueur d'intervention, d'assistance et de sauvetage (RIAS) Abeille Liberté affrété par la Marine nationale, basé à Cherbourg (50) est engagé, avec l’EEI à son bord. L’hélicoptère Caïman marine de la Marine nationale basé à Maupertus (50) est lui aussi déployé pour récupérer un inspecteur de la sécurité des navires (ISN) à Caen, ainsi que l’EEI à bord de l’Abeille Liberté et les transférer pour expertise à bord du Varzuga à 16h00.

En parallèle, afin de faire cesser le danger à la navigation que représente cette coque dans une zone où transite près de 25% du trafic commercial mondial, le CROSS diffuse un message de sécurité pour prévenir les usagers de la zone, et la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord adresse une mise en demeure aux sociétés dont dépendent le remorqueur Christos XXIV et la coque du Varzuga, afin de mettre en œuvre tous les moyens possibles pour remorquer le navire en difficulté avant 18h00.

A 18h00, décision est prise de faire remorquer la coque du pétrolier Varzuga par le RIAS Abeille Liberté qui, aux vues des conditions météorologiques dégradées, va se positionner en sécurité à l’abri au large de Barfleur. A 19h15, l’Abeille Liberté rend compte avoir passé en remorque la coque du Varzuga, et commence son transit vers la zone d’abri, où une réparation de l’attelage de remorquage pourra commencer.

*Une EEI, qu’est-ce que c’est ?

Les équipes d’évaluation et d’intervention (EEI) sont les experts du préfet maritime, déployées à bord d’un navire qui se trouverait en difficulté et/ou en avarie dans sa zone de compétence. Ces EEI lui permettent notamment d’avoir une connaissance précise de la situation à bord, du sinistre et de son évolution probable, lui permettant ainsi de prendre les décisions les plus appropriées à l’événement en cours. Sur la façade de la Manche et de la mer du Nord, les membres des EEI sont aussi bien des civils (inspecteurs de la sécurité des navires, officiers de port et officiers de port adjoints, pilotes, officiers et agents de police judiciaire, etc.) que des militaires de la garnison de Cherbourg.

Rappel : composez le n°196 par téléphone, ou canal 16 sur la VHF, pour alerter le CROSS de tout problème dont vous êtes victime ou témoin.

Crédits photo : Lumir Lugué – Marine nationale