Logo prefecture
Rechercher dans
Opération de sauvetage d'un kitesurfer en difficulté au large d'Honfleur (14)
Opération de sauvetage d'un kitesurfer en difficulté au large d'Honfleur (14)
18 sept. 2020

Vendredi 18 septembre 2020 à 18h53, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg est informé par un témoin sur la plage de Pennedepie qu'un kitesurfer est en difficulté en direction de la digue du ratier au large d’Honfleur (14).

Le CROSS Jobourg émet immédiatement un message MAYDAY RELAY afin que les moyens les plus proches puissent intervenir. 

Il initie une conférence avec le centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (CODIS 14) et le témoin. Il engage dans le même temps deux canots de sauvetage léger (CSL) du CODIS 14, le zodiac semi-rigide SNS655 de la station SNSM d'Honfleur ainsi que l’hélicoptère Dragon 76 de la sécurité civile pour porter assistance. 

Le sémaphore de Villerville de la formation opérationnelle de surveillance et d’information territoriale (FOSIT) de la Marine nationale annonce avoir un visuel sur le kitesurfer et guide l’hélicoptère Dragon 76 sur zone.

À 19h17, l’hélicoptère Dragon 76 arrive sur zone et débute le treuillage du kitesurfer en difficulté.

À 19h28, le kitesurfer est récupéré par l'hélicoptère Dragon 76 et déposé à 19h32 sur la plage du Butin où il est pris en charge par le véhicule de secours et d’assistance aux victimes (VSAV) des pompiers (14). 

Le CROSS Jobourg donne liberté de manœuvre aux autres moyens tandis que Dragon 76 retourne sur zone pour aller récupérer le matériel à la dérive.

Le préfet maritime rappelle la vigilance et la préparation nécessaire face à la dangerosité que peuvent représenter les loisirs nautiques en mer et les sorties de plaisance.

Avant chaque activité en mer, pensez à :

  • prévenir vos proches de vos intentions ;
  • être en bonne condition physique ;
  • vérifier la météo et les horaires de marée ;
  • vérifier l'état de votre matériel de sécurité et le bon fonctionnement de son moteur ;
  • avoir un moyen de communication pour alerter les secours : VHF marine (canal 16) ou un téléphone portable dans une pochette étanche (numéro 196) ;
  • penser aux équipements de flottabilité intégrée et aux vêtements adaptés aux conditions environnementales.

Si vous êtes victime ou témoin d'un événement de mer, composez le 196.