Logo prefecture
Rechercher dans
Opération de recherche et de sauvetage d'un naufragé au large de Sangatte (62).
9 sept. 2022

Dans la soirée de jeudi 08 septembre, des véliplanchistes ont signalé au centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez qu'un nageur isolé semblait en difficulté au large de la plage de Sangatte (62). Ce dernier était accroché à des bidons pour l'aider à flotter et tentait probablement de traverser la Manche à la nage. Les véliplanchistes sont restés à proximité mais ils ne sont pas parvenus à le prendre en charge.

Le CROSS engage alors le Bâtiment de Soutien et d'Assistance Métropolitain (BSAM) Garonne, de la Marine nationale pour secourir ce nageur. Une fois arrivé sur zone, l'équipage rejoint le naufragé et les véliplanchistes qui se trouvent à plusieurs centaines de mètres de la plage. La Garonne met à l'eau son embarcation légère pour aller secourir le naufragé qui est conscient mais qui souffre d'hypothermie à cause de son séjour dans l'eau.

Le naufragé est ensuite ramené à bord où les premier soins lui sont prodigués. Puis il est déposé au port de Calais (62) où le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) et la police aux frontières (PAF) le prennent en charge.

En parallèle, à titre de précaution et afin de s'assurer qu'aucune autre personne se trouve en difficulté, le CROSS engage l'hélicoptère Dauphin de la Marine nationale et le canot tous temps Notre-Dame-Du-Risban de la station SNSM de Calais pour vérifier qu'il n'y ait pas d'autres naufragés dans ce secteur. Après vérification du secteur maritime, sans élément complémentaire, le dispositif de recherches a été levé par le CROSS.

Le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord met en garde toute personne qui envisage de traverser la Manche sur les risques encourus.
Ce secteur maritime est une des zones les plus fréquentées au monde, avec plus de 400 navires de commerce qui y transitent par jour et les conditions météorologiques y sont souvent difficiles (120 jours de vent supérieur ou égal à force 7 en moyenne annuelle par exemple), c'est donc un secteur particulièrement dangereux, notamment à une période où la température de l'eau va diminuer.

Rappel : Si vous êtes victime ou témoin d'un événement de mer, contactez les secours par téléphone en composant le n°196 ou par VHF sur le canal 16.