Logo prefecture
Rechercher dans
Opération de neutralisation de 5 obus à Cherbourg (50)
30 juil. 2020

Jeudi 30 juillet 2020, le groupement des plongeurs démineurs de la Manche (GPD Manche) a procédé à la neutralisation des 5 obus découverts au niveau du fort de l’Est.

Le fort de l’Est se situe sur la digue centrale et est la propriété du ministère des Armées. Elle fait l’objet d’inspections régulières, notamment par le service d’infrastructure de la défense comme de la base navale de Cherbourg au titre de la surveillance du patrimoine. Au cours d’une ronde, 5 obus de 100mm ont été découverts et, après expertise par le groupement des plongeurs démineurs de la Manche (GPD Manche), nécessitent d’être neutralisés.

La neutralisation des 5 obus représente un équivalent TNT total de 17 kg. 1 obus de 100 mm coincé sous un bloc de béton a été pétardé sur zone entre 12h35 et 12h52, pour un équivalent TNT de 4 kg, et 4 obus ont été déplacés pour un contreminage sous-marin dans une zone identifiée pour ces opérations au large de Cherbourg. Le contreminage de ces 4 obus a eu lieu à 13h58 pour un équivalent TNT de 13kg.

La préfecture maritime en profite pour rappeler, en cette période estivale, qu’il est interdit de naviguer à – de 50m de la digue de Querqueville, de la digue centrale, de celle l’Est, du fort de Chavagniac, du fort de l’Ouest, du Centre et de l’Est, du fort de l’île Pelée et de la jetée de Collignon.
Zone délimitée : au Nord, une ligne parallèle à la digue centrale, entre le fort de l’Ouest et du Centre, située à 50m à l’intérieur de la rade; au Sud par une ligne parallèle à la précédente, entre le fort de l’Ouest et le fort du Centre, située à 150m à l’intérieur de la rade. Il est par conséquent interdit d’accoster sur les ouvrages civils et militaires de la rade, incluant la plateforme métallique située dans la rade de Cherbourg. Pour plus de détails, se référer à l’arrêté préfectoral n°09/PREMAR MANCHE/AEM/NP et n°426-2019/DDTM/DML/CPC du 28 février 2019 consultable sur www.premar-manche.gouv.fr

 

La Marine nationale agit au quotidien pour sécuriser le littoral français et les fonds marins. Tous ses moyens de lutte contre les mines (bâtiments dédiés tels que les chasseurs de mines tripartite et les groupes de plongeurs démineurs) mènent régulièrement des opérations visant à détecter, neutraliser ou détruire des munitions non explosées en mer ou sur les plages françaises.

En Manche et mer du Nord en 2019, l'action conjointe du groupe de plongeurs démineurs de la Manche et des chasseurs de mines de la Marine nationale a permis de détruire 1786 engins historiques (en mer et sur l’estran), ce qui a représenté 19 tonnes (19 100 kg) d’équivalent TNT.

 

Images : Twitter @Premarmanche