Logo prefecture
Rechercher dans
Opération de déminage à Wissant : 5 blocs de défense neutralisés par la Marine nationale
Opération de déminage à Wissant : 5 blocs de défense neutralisés par la Marine nationale
19 oct. 2020

Lundi 19 octobre 2020, une opération de déminage menée par le groupe des plongeurs démineurs (GPD) de la Manche de  la Marine nationale, sous la coordination conjointe de la préfecture du Pas-de-Calais pour son volet de sécurisation à terre et préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord pour son volet sécurisation en mer et neutralisation.

Un important dispositif de sécurité avait été mis en place par les services de l’Etat dont une zone de confinement dans un rayon de 1500m autour de la commune de Wissant entre 07h30 et 12h30. Les habitants avaient pour ordre de rester chez eux, volets fermés et fenêtres ouvertes pour se protéger de potentiels éclats suite à la neutralisation des engins historiques.

Un poste de commandement des opérations a été mis en place à la mairie de Wissant avec notamment la présence de monsieur Fréderic SAMPSON, sous-préfet de l’arrondissement de Montreuil-sur-Mer, en charge de l’intérim de Dominique CONSILLE, sous-préfète de l’arrondissement de Boulogne-sur-Mer, madame Prouvot, maire de Wisant ainsi que le lieutenant de vaisseau Geoffroy, commandant en second du GDP Manche. La gendarmerie et les agents de surveillance de la voie publique (ASVP) de Wissant et EDEN62 ont quant à eux assuré le respect de la zone de confinement. Des moyens de secours composés du service d’aide médicale d’urgence (SAMU) 62 et des sapeurs-pompiers ont également été déployés par mesure de prévention.

Au total, cinq blocs de défense ont été découverts et neutralisés par les plongeurs-démineurs de la Marine nationale. Un premier bloc avait été découvert le 16 septembre 2020 mais, une fois sur zone ce matin, le GPD a découvert quatre autres blocs. Afin d’optimiser et de concentrer les efforts, tous ont été traités en une fois. Les blocs contenaient 3 mines antichar et 2 obus représentant un total de 60 kg d'équivalent TNT neutralisés.

"Cette intervention du groupe de plongeurs démineurs de la Manche s’est particulièrement bien déroulée. 5 blocs de défenses allemands datant de la Seconde Guerre mondiale ont été traités. Pour cette opération, il a fallu attendre les grandes marées dans le but de pouvoir accéder à la zone à pied sec. Les démineurs de la Marine nationale ont, dans un premier temps, ouvert les blocs de béton pour en extraire les munitions. Une fois ces dernières sorties, elles ont été contreminées".  

Focus sur le GPD Manche

Le GPD Manche est une unité de la Marine nationale rattachée à la force d’action navale. Il mène des missions dans la zone de responsabilité du préfet maritime en Manche et mer du Nord (du Mont Saint-Michel à la frontière belge, en mer, comme sur le rivage sur les 870 km de côtes) mais également à l’étranger.

La Marine nationale agit au quotidien pour sécuriser le littoral français et les fonds marins. Tous ses moyens de lutte contre les mines (bâtiments dédiés tels que les chasseurs de mines tripartites et groupe de plongeurs démineurs) mènent régulièrement des opérations visant à détecter, neutraliser ou détruire des munitions non explosées en mer ou sur les plages françaises. En Manche et mer du Nord en 2019, l'action conjointe du groupe de plongeurs démineurs et des chasseurs de mines tripartites de la Marine nationale a permis de détruire 1748 engins historiques (en mer et sur l’estran), ce qui a représenté 19 090 kg équivalent TNT.