Logo prefecture
Rechercher dans
Opération d'assistance et de sauvetage de deux personnes au large de Wimereux (62)
13 janv. 2024
Dans la matinée du samedi 13 janvier 2024, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez est informé qu'une embarcation de migrants se trouve en difficulté au large de Wimereux (62).

Le CROSS Gris-Nez engage le patrouilleur côtier de la Gendarmerie maritime Armoise pour assister cette embarcation. L'équipage récupère deux personnes à son bord. Le reste des personnes de l'embarcation refuse l'assistance proposée. Compte tenu des risques encourus par les migrants en cas d'actions contraignantes pour les obliger à embarquer sur les moyens de sauvetage de l'Etat (chute à la mer, choc thermique, traumatisme divers), le choix est fait de les laisser poursuivre leur route.

En lien avec le CROSS Gris Nez, une surveillance est maintenue sur cette embarcation par la vedette côtière de surveillance maritime Yser de la Gendarmerie maritime.

En parallèle, l'Armoise fait route vers le port de Boulogne-sur-Mer (62). A leur arrivée à quai, les naufragés sont pris en charge par les services de secours terrestres et la police aux frontières (PAF 62).

Le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord met en garde toute personne qui envisage de traverser la Manche sur les risques encourus. Ce secteur maritime est une des zones les plus fréquentées au monde, avec plus de 400 navires de commerce qui y transitent par jour et les conditions météorologiques y sont souvent difficiles (120 jours de vent supérieur ou égal à force 7 en moyenne annuelle par exemple), c'est donc un secteur particulièrement dangereux, notamment en pleine période hivernale pour des embarcations précaires et surchargées.

Si vous êtes victime ou témoin d'un événement de mer, contactez les secours par téléphone en composant le n°196 ou par VHF sur le canal 16.