Logo prefecture
Rechercher dans
Opération d'assistance et de sauvetage d’un voilier au large de Barfleur (50)
Opération d'assistance et de sauvetage d’un voilier au large de Barfleur (50)
21 juin 2021

Lundi 21 juin 2021 vers 02h30, les garde-côtes britanniques relaient au centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg un message de détresse du voilier Hydra 4 qui annonce avoir une voie d'eau et commencer à couler à 22 nautiques (environ 40 kilomètres) au Nord-Est de Barfleur.

Un cargo à proximité annonce au CROSS avoir reçu l'alerte de détresse et s’est alors dérouté pour porter assistance au voilier. Le CROSS Jobourg diffuse en parallèle un message MAYDAY RELAY.

Le CROSS engage en parallèle plusieurs moyens de recherche et de sauvetage 

 
  • L’hélicoptère Caïman Marine de la Marine nationale basé à Maupertus 
  • Le canot tous temps Amiral de Tourville de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Barfleur ;
  • Le ferry Mont St Michel de la compagnie Brittany Ferries qui fait route vers la baie de Seine.

Les mauvaises conditions de mer empêchent la mise à l'eau de l'embarcation de sauvetage du cargo, qui parvient toutefois à amarrer le voilier à son flanc tribord. Arrivé sur zone, le ferry Mont St Michel se positionne afin de couper le vent au voilier et limiter l'envahissement causé par la mer formée. Les trois plaisanciers du voilier Hydra 4 sont pris en charge à bord du cargo Hydra.

Une fois sur place, l'hélicoptère Caïman Marine procède à l’hélitreuillage des 3 membres d'équipage et les dépose sains et saufs sur le site des écoles militaires de Querqueville pour une prise en charge par une équipe des secours en mer (SECMAR) et par les marins pompiers de la compagnie de Cherbourg. Leur état ne nécessite pas de transfert vers un hôpital.

Le canot tous temps Amiral de Tourville constate à son arrivée qu'il est impossible de procéder à une manœuvre d'assèchement avant remorquage. Le voilier Hydra 4 sombre et les équipiers SNSM remarquent une légère irisation en surface lors du naufrage, qui sera brassée naturellement grâce aux conditions de mer sur zone (mer 3-4).

Un avis urgent aux navigateurs (AVURNAV) est émis par le centre des opérations maritimes (COM) de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord pour signaler l’épave afin d’éviter tout suraccident.

Les trois plaisanciers sont sains et saufs grâce à l'efficacité et la réactivité des acteurs agissant quotidiennement pour l'action de l'État en mer et la sauvegarde de la vie humaine : le CROSS Jobourg, la préfecture maritime et le centre des opérations maritimes, la Marine nationale, la société nationale de sauvetage en mer, et les autres usagers de la mer.  

Crédit photo : Marine nationale

Si vous êtes victime ou témoin d'un évènement de mer, composez le 196 ou transmettez l'information sur VHF canal 16.