Logo prefecture
Rechercher dans
Naufrage d'un navire de pêche au large de la pointe de Saire (50)
Naufrage d'un navire de pêche au large de la pointe de Saire (50)
30 juin 2020

Mardi 30 juin 2020 à 13h56, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg reçoit un appel VHF du navire de pêche Grain de sel pour signaler une voie d'eau importante à son bord suite à un abordage avec un voilier. Le navire se situe à 5 nautiques (environ 9 km) au nord-ouest de la pointe de Barfleur avec une personne à bord - marin pêcheur.

Le CROSS diffuse alors immédiatement par radio un message MAYDAY RELAY afin que les moyens les plus proches puissent se rendre sur zone pour lui porter secoursLe navire de pêche IXIA II et le patrouilleur hauturier des affaires maritimes Thémis se déroutent alors pour porter assistance. Le CROSS engage en parallèle la vedette légère SNS 460 Cap Lévy II de la station de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Fermanville.

Les sémaphores de Barfleur et de Saint-Vaast-la-Hougue de la formation opérationnelle de surveillance et d’information territoriale (FOSIT) de la Marine nationale renseigne également en temps réel le CROSS sur la situation en cours.

La vedette de la SNSM arrive sur zone à 14h58 puis escorte le navire de pêche vers le port de Saint-Vaast-la-Hougue. A 15h30, suite à une aggravation de la situation, un équipier de la SNSM monte à bord du Grain de sel mettre en place une motopompe afin d’aider à étaler la voie d'eau. Malgré cela, le Grain de sel sombre soudainement à 15h58 à 1 nautique (environ 1,8 km) au large de la pointe de Saire. Le marin pêcheur et l’équipier SNSM sont immédiatement récupérés par la SNS 460 Cap Lévy II qui dépose ensuite le marin pêcheur sain et sauf au port de Barfleur.

Aucune pollution n’a été détectée. 

Un avis urgent aux navigateurs (AVURNAV) est émis par le centre des opérations maritimes (COM) de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord pour signaler l’épave afin d’éviter tout suraccident.

Une enquête a été ouverte et confiée à la gendarmerie maritime.

Si vous êtes victime ou témoin d’un événement de mer, composez le 196 ou par VHF canal 16.

Crédits photo : Marine nationale - Sémaphore de Barfleur