Logo prefecture
Rechercher dans
Grosse opération de recherche suite de la découverte d'un kayak à la dérive au large de Saint Martin de Bréhal (50)
21 avr. 2019

Le dimanche 21 avril 2019, vers 14h30, la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord est alertée par le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) Jobourg. Un kayak retourné et vide vient d'être trouvé à la dérive au large de Saint Martin de Bréhal (50). Le CROSS Jobourg engage immédiatement l'hélicoptère Dragon 50 de la Sécurité civile, stationné à Granville (50) et 3 canots de sauvetage de la SNSM : la vedette Roquereuil de la station SNSM Saint Martin de Bréhal (50), le zodiac La croix du sud de la station SNSM de Hauteville-sur-Mer (50), le semi-rigide Le Val de la station SNSM d’Agon-Coutainville (50).

La vedette à moteur ayant découvert le kayak participe également au début des recherches et trouve rapidement une pagaie à la dérive, puis une casquette.

Pour relayer l'hélicoptère Dragon 50 arrivé en fin de potentiel, le CROSS Jobourg engage l'hélicoptère Caïman de la Marine nationale stationné à Maupertus (50) qui poursuit les recherches. Le dispositif déployé comporte également un catamaran ainsi qu'une vedette à moteur. Ils ont répondu au message de détresse envoyé par le CROSS et balaient la zone sous la direction du CROSS. Des recherches à terre complémentaires sont également menées par le tracteur de la SNSM de Saint Martin de Bréhal, en particulier dans les moulières difficiles d'accès. La gendarmerie départementale envoie aussi plusieurs patrouilles pour tenter d'identifier la personne susceptible d'être disparue. Cependant, malgré la forte suspicion d'homme à la mer, aucune disparition n'est signalée.

A 20h45 la zone de recherche a été ratissée en profondeur et à plusieurs reprises. Faute d'inquiétude formulée, le préfet maritime décide l'arrêt des recherches par moyens dirigés. L'enquête de gendarmerie reste ouverte.

Afin de permettre au CROSS de mener des opérations de recherche et de sauvetage les plus efficaces possibles, il est nécessaire pour les usagers de la mer de marquer leur matériel.
Dans le cadre d'un sauvetage ou pour toute autre raison, des pratiquants de loisirs nautiques peuvent être contraints d'abandonner leur matériel.
La découverte d'un matériel marqué permet au CROSS de l'identifier rapidement et de maximiser l'efficacité des recherches en facilitant le sauvetage des personnes en danger. Cela permet également de lever le doute sur un péril et évite ainsi la mise en place d'un dispositif de recherche en mer et sur la côte très conséquent mais inutile.

Pour pratiquer les loisirs nautiques en sécurité, il est recommandé de prendre connaissance de la météo, de pratiquer à plusieurs et d'être équipé de matériel de communication.

 

Si vous êtes témoins ou victime d'un évènement en mer, contactez le CROSS au 196.