Logo prefecture
Rechercher dans
Évacuation sanitaire à bord d'un pétrolier au large du Havre (76)
22 avr. 2021

Jeudi 22 avril 2021 à 08h41, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg est contacté par le navire pétrolier Fairway qui demande une évacuation médicale pour un membre d'équipage. Le navire se trouve alors au mouillage à 14 nautiques (soit environ 26 km) au large du Havre (76).

Le CROSS initie alors une conférence téléphonique avec le centre de consultation médicale maritime (CCMM) de Toulouse et le Fairway. Une évacuation non-médicalisée du membre d'équipage est préconisée. Le CROSS initie également une seconde conférence avec le CCMM et le SAMU de coordination médicale maritime (SCMM) du Havre qui préconisent tous deux une évacuation sanitaire héliportée vers l'hôpital Jacques Monod au Havre.

A 09h47, le CROSS engage l'hélicoptère Dragon 76 de la sécurité civile basé au Havre pour procéder à l'évacuation. Le membre d'équipage est hélitreuillé à bord de l'hélicoptère puis déposé à 10h45 au centre hospitalier du Havre où il est pris en charge par les équipes médicales.

Si vous êtes victime ou témoin d'un événement de mer, composez le 196 ou transmettez l'information sur VHF canal 16 pour prévenir les secours en mer.

Le saviez-vous ?

L'aide médicale en mer consiste en la prise en charge par un médecin de toute situation de détresse humaine survenant parmi les membres d'équipage d'un navire.

Elle se fonde sur la consultation médicale à distance. Selon les normes internationales en vigueur, un dispositif optimal d'assistance médicale en mer repose sur les cinq éléments suivants : un ou plusieurs Rescue Coordination Centre - identifiés en France au sein des centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage [CROSS], un service d'assistance télémédicale [TMAS] qui est en France le centre de consultations médicales maritimes [CCMM] de Toulouse, des moyens d'intervention et de coordination médicale en mer par vecteurs nautiques tels que ceux de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) ou aéronautiques tels que les hélicoptères de la Marine nationale ou de la sécurité civile en mer, une organisation des moyens de prise en charge à terre et des procédures opérationnelles communes via les SAMU de coordination médicale maritime [SCMM].

Définie par l'instruction ministérielle du 29 août 2011, l'aide médicale en mer s'appuie sur :

  • le SAMU de Toulouse, qui est le centre français de consultation médicale maritime (CCMM), et dont la mission consiste à préconiser des soins à bord ou bien l'évacuation (médicalisée ou non) du malade/blessé ;
  • les SAMU de coordination médicale maritime (le SCMM Le Havre pour la façade maritime de la Manche et de la mer du Nord) qui organisent l'éventuelle médicalisation et l'accueil à terre du blessé/malade.
  • les CROSS qui, en étroite liaison avec les SCMM, déterminent le vecteur d'évacuation le plus adapté et efficient, et coordonne l'opération en mer.

Ces opérations débutent en mer et s'achèvent à terre. Elles nécessitent donc une interface efficace avec la terre.