Logo prefecture
Rechercher dans
Décès d’un Kite-surfer au large de Merville Franceville (14)
17 janv. 2018

2018/n°10

Mercredi 17 janvier 2018 à 14h34, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg est alerté par deux témoins à terre qu'un kite-surfer est en difficulté dans la zone de Merville Franceville (14), et semble inconscient. Une seconde personne est également dans l'eau à ses côtés.

Le CROSS Jobourg engage immédiatement l’hélicoptère Dragon 76 de la Sécurité Civile (Le Havre) avec une équipe de sauveteurs côtiers du Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (CODIS) 76 à bord, ainsi que le canot tout temps Saint Anne des Flots et la vedette Le Cabieu de la station de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Ouistreham (14).
 
Dans le même temps, le CROSS Jobourg contacte le SAMU de coordination médicale maritime (SCMM) du Havre qui dépêche sur place le service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) de Caen (14) ainsi qu'un véhicule de secours et d'assistance aux victimes pour l'accueil à quai.

La victime est rapidement hélitreuillée à bord de l’hélicoptère Dragon 76 et son accompagnateur est ramené à terre par un moyen nautique des pompiers présent sur zone. La victime se trouve alors en arrêt cardio-respiratoire.

A 15h20 la victime est prise en charge à terre par le SMUR et les moyens pompiers, tandis que les moyens de la SNSM récupèrent le matériel en mer.


Vers 16h20 le médecin constate le décès de la victime.

Le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord réitère son appel à la prudence et déconseille toutes pratiques de loisirs nautiques jusqu’au vendredi 19 janvier 2018 compte tenu des conditions météorologiques difficiles.

Avant tout départ en mer, il est nécessaire :

- de se renseigner sur la météo et les horaires de marée ;
- pour les activités nautiques, de choisir un "spot" où les vents portent à la côte ;
- d'être équipé d'un moyen de communication, VHF ou téléphone étanche, pour prévenir les secours ;
- d'être équipé d'un moyen de repérage lumineux (bâton lumineux) ;
- d'avertir ses proches de sa zone de navigation et de l'heure prévue de retour ;
- de vérifier le bon état de son matériel avant de prendre la mer ;
- de ne pas abandonner son flotteur, en cas de difficulté, il permettra de durer et d'être plus facilement repérable.

Par ailleurs, il convient de rappeler que toute découverte de matériel à la dérive peut être considérée comme une alerte de détresse. En cas de perte, les pratiquants doivent la signaler au CROSS le plus rapidement possible en composant le 196.