Logo prefecture
Rechercher dans
Décès de migrants en mer à proximité de la plage de Wimereux (62)
14 janv. 2024

Dans la nuit de samedi 13 au dimanche 14 janvier 2024, vers 01h45 du matin, une embarcation de migrants est signalée en difficulté à proximité de la plage de Wimereux (62).

Plusieurs naufragés tentent de rejoindre la plage. Les forces de sécurité intérieure présentes sur place interviennent pour secourir les personnes les plus proches du bord. En parallèle, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez engage plusieurs moyens de sauvetage.

Le remorqueur d'intervention, d'assistance et de sauvetage (RIAS) Abeille Normandie, affrêté par la Marine nationale, met à l'eau son embarcation semi-rigide, et reste à distance. Les fonds sont trop peu profonds pour que le navire puisse se rapprocher d'avantage. Vers 02h00, 3 personnes inanimées sont apercues en mer. Le semi-rigide parvient à récupérer 2 personnes avant de les déposer sur la plage de Wimereux où elles sont prises en charge par les services de secours à terre. La troisième personne a pu être récupérée par les services terrestres, en bord de plage.

L'hélicoptère Dauphin de la Marine nationale basé au Touquet (62) arrive sur place 15 minutes plus tard, vers 02h15.

Une quatrième personne inanimée est aperçue dans les enrochements de la plage, par le semi-rigide de l'Abeille Normandie. L'accès est délicat par voie maritime, cette personne est donc hélitreuillée par le Dauphin puis déposée à terre et prise en charge par les services de secours.

Deux autres personnes à l'état de santé préoccupant, sont également secourues en bord de plage par les forces de sécurité intérieure. L'une d'entre elle est inanimée, elle est prise en charge puis évacuée vers l'hôpital de Boulogne-sur-mer en urgence absolue. La deuxième personne est en hypothermie sévère, elle est prise en charge par les services de secours présents sur place.

Le CROSS engage également deux moyens de la SNSM de Boulogne-sur-Mer (62), la vedette Porz Gwenn et le semi-rigide Président Jacques Lebrun, pour poursuivre les investigations en mer et rechercher d'éventuelles personnes encore à la dérive.

Vers 08h45, une sixième personne inanimée est retrouvée au bord de la plage de Wimereux. Cette personne n'a malheureusement pas pu être réanimée.

Les  personnes inanimées, ainsi que 32 autres migrants sont pris en charge au sein des structures de secours mises en  place par la police, la protection civile, le SDIS 62 et le SAMU62.


Le bilan humain actuel est de :

- 5 personnes décédées aux abords de la plage de Wimereux ;

- 1 personne en urgence absolue,

- 1 personne en urgence relative ;

- 32 personnes prises en charge par le dispositif de secours en place à terre.

 

Une enquête est ouverte par le parquet de Boulogne-sur-mer.

Face aux conditions météorologiques propices aux tentatives de traversées de la Manche par les migrants, après plusieurs jours de mauvaises conditions météo, le dispositif de sauvetage en mer coordonné par le CROSS Gris-Nez est notamment fort de 6 navires d'Etat ou affrétés par l'Etat, tous mobilisés en plus d'autres capacités. Le CROSS peut également faire appel aux moyens de la SNSM ou aux navires privés dans le secteur en cas de besoin.

L'hélicoptère Dauphin reste également en alerte renforcée.

D'autres opérations de surveillance et de sauvetage sont en cours, sur l'ensemble du littoral du Pas-de-Calais. Ces opérations feront l'objet d'informations complémentaires dans la journée.

La température de l'eau de mer est actuellement d'environ 09°C. Toute personne qui tenterait de traverser la Manche sur des moyens nautiques précaires s'expose à des risques importants.

Le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord met en garde toute personne qui envisage de traverser la Manche sur les risques encourus. Ce secteur maritime est une des zones les plus fréquentées au monde, avec plus de 400 navires de commerce qui y transitent par jour et les conditions météorologiques y sont souvent difficiles (120 jours de vent supérieur ou égal à force 7 en moyenne annuelle par exemple), c'est donc un secteur particulièrement dangereux, notamment en pleine période hivernale pour des embarcations précaires et surchargées.

Si vous êtes victime ou témoin d'un événement de mer, contactez les secours par téléphone en composant le n°196 ou par VHF sur le canal 16.