Téléchargement

Fichiers en téléchargement

Espace Jeune

Tout savoir sur la mer et sur le préfet maritime !

Aide médicale en mer

L'aide médicale en mer consiste en la prise en charge par un médecin de toute situation de détresse humaine survenant parmi les membres d'équipage d'un navire.

Elle se fonde sur la consultation médicale à distance.

Par convention internationale, elle est gratuite et obligatoirement fournie par les États dans leurs zone de responsabilité de sauvetage.

 

Définie par l'instruction ministérielle du 29 août 2011, l’aide médicale en mer s'appuie sur :

  • le SAMU de Toulouse, qui est le centre français de consultation médicale maritime (CCMM), et dont la mission consiste à préconiser des soins à bord ou bien l'évacuation (médicalisée ou non) du malade/blessé

  • les SAMU de Coordination Médicale Maritime (le SCMM Le Havre pour la façade maritime de la Manche et de la mer du Nord) qui organisent l’éventuelle médicalisation et l'accueil à terre du blessé/malade.

  • les CROSS qui, en étroite liaison avec les SCMM, déterminent le vecteur d'évacuation, et coordonne l’opération.

Ces opérations débutent en mer et s’achèvent à terre. Elles nécessitent donc une interface efficace avec la terre.


Prévue sur la façade maritime de la Manche et de la mer du Nord par l’accord de partenariat CROSS-SCMM-CCMM, la réunion annuelle d’évaluation de l’aide médicale en mer qui se tient aujourd’hui est l’occasion :

- de faire le bilan des opérations de l’année,

- de tirer profit du retour d’expérience

- d’entretenir le maillage des relations entre différentes entités participant au réseau opérationnel.

 

L’aide médicale en mer en Manche et mer du Nord représente pour 2013 environ 50 opérations coordonnées par les CROSS Jobourg et Gris-Nez chaque année. Parmi ces opérations, une dizaine donne lieu à la mise en œuvre d’une équipe médicale.

Cela représente environ 10 % des opérations des CROSS, cependant ce chiffre est à relativiser car il donne lieu à des opérations souvent complexes et parfois longues.

Particularité du CROSS Gris Nez, ce centre est point de contact des navires français situé en dehors de nos zones de responsabilités de sauvetage (25% de ses activités).

 

La responsabilité générale des interventions maritimes conduites pour la fourniture de l’aide médicale appartient au préfet maritime.


 

Derniers Articles