Logo prefecture
Rechercher dans
Environnement marin : journée de sensibilisation et de formation des unités de la fonction garde-côtes au contrôle et à la surveillance
Environnement marin : journée de sensibilisation et de formation des unités de la fonction garde-côtes au contrôle et à la surveillance
1 oct. 2019

Le 27 septembre 2019, la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord a organisé, avec le soutien de la direction interrégionale de la mer Manche Est – mer du Nord (DIRM MeMN), de l’agence française pour la biodiversité (AFB) et du centre d’appui au contrôle de l’environnement marin (CACEM), une journée de sensibilisation et de formation des unités de la fonction garde-côtes participant à la mission de surveillance et de contrôle en faveur de l’environnement marin.

Réunissant des officiers et cadres des patrouilleurs et vedettes de la Marine nationale, de la gendarmerie maritime, des affaires maritimes et de la douane française, cette journée a permis de présenter les enjeux de la biodiversité en Manche et en mer du Nord et d’aborder la mise en œuvre du plan de surveillance et de contrôle pour la protection de l’environnement marin de la façade validé par le préfet maritime et le préfet de la région Normandie, préfets coordonnateurs de la façade.

Cette journée était l’occasion d’un partage de retours d’expériences entre les différentes unités présentes, ainsi que le développement de leurs compétences dans la mise en œuvre des polices concourant à la protection de l’environnement marin (rédaction de PV, connaissance des outils pratiques, modes opératoires…). Sur la base de ces échanges, de nouveaux outils seront développés par la préfecture maritime avec le CACEM et la DIRM pour faciliter encore l’action des patrouilleurs et vedettes participant à cette mission.

A la suite du comité interministériel de la mer de novembre 2016, il a été décidé par le Gouvernement d’organiser l’action opérationnelle de ses administrations pour renforcer la protection de l’environnement marin. Dans ce cadre, un plan de surveillance et de contrôle de la façade est adopté annuellement depuis 2017 par les préfets coordonnateurs, et sous l’autorité du préfet maritime sont mobilisés des moyens concourant à l’action de l’Etat en mer.