Logo prefecture
Rechercher dans
Opération de sauvetage de onze migrants tombés à l’eau au large de Boulogne-sur-mer
Opération de sauvetage de onze migrants tombés à l’eau au large de Boulogne-sur-mer
9 août 2019

Le vendredi 09 août 2019, la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord est prévenue par le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Griz-Nez qu’une embarcation avec à son bord onze migrants est en grande difficulté au Sud-Ouest de Boulogne. Les migrants ont prévenu directement le SAMU 62 qui a relayé l’information au CROSS Gris-Nez à 04h00.

Le CROSS lance alors la procédure de recherche et sauvetage en mer, et engage les moyens les plus proches ou efficients pour la sauvegarde de la vie humaine. Sans information précise sur la localisation de l'embarcation, le CROSS fait appel au concours des différents navires se trouvant dans la zone. Le patrouilleur des garde-côtes (PGC) Jacques Oudart Fourmentin de la douane française, le remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage (RIAS) Abeille Languedoc affrété par la Marine nationale et le semi-rigide Président Jacques Lebrun de la SNSM de Boulogne-sur-mer sont parallèlement engagés à 04h45.

L’embarcation est relocalisé dans un premier temps par un vraquier, puis plus précisément par un navire de pêche à 11 nautiques (20 km) au sud-ouest de Boulogne-sur-mer. Les moyens engagés par le CROSS rallient la zone et découvrent une embarcation retournée avec plusieurs personnes sur la coque et d’autres à l'eau.

Les personnes en détresse sont alors toutes récupérées par le patrouilleur Jacques Oudart Fourmentin et acheminées au port de Boulogne-sur-mer, puis prises en charge par les pompiers (SDIS 62) et la police aux frontières (PAF 62) à 07h45.

D’après un bilan provisoire, plusieurs personnes se trouvaient en état d'hypothermie et une autre blessée au niveau du genou.

Les conditions météorologiques sur zone sont actuellement dégradées par des vents du secteur Sud-Est, à l’origine d’une mer calme en bordure des côtes mais agitée en mer.

Le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord met en garde les migrants qui envisagent de traverser la Manche, une des zones les plus fréquentées au Monde, et donc dangereuse pour la vie humaine.

Si vous êtes victime ou témoin d'un événement de mer, composez le 196 ou transmettez l’information sur VHF canal 16.

Crédit photo : SNSM boulogne-sur-mer