Logo prefecture
Rechercher dans
Exercice maritime de grande ampleur au large de Caen - Assistance à navire en difficulté et lutte contre une pollution maritime ANED/POLMAR 2019
17 sept. 2019

Du 17 au 19 septembre 2019, dans le cadre du dispositif ORSEC (organisation de la réponse de sécurité civile) maritime, la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord organise, en coordination avec la préfecture du Calvados, un exercice majeur d’assistance à navire à difficulté (ANED) et de lutte contre une pollution maritime (POLMAR).

Baptisé « ANED-POLMAR 2019 », cet exercice se déroulera au large de Caen / Ouistreham.

De nombreux moyens nautiques et aériens, étatiques et privés, seront réellement engagés afin de parfaire la préparation opérationnelle de tous les acteurs dans les conditions les plus réalistes possibles.

Objectifs de l’exercice :

- Entraîner les équipes du CROSS Jobourg, de la préfecture maritime et du centre des opérations maritimes à la gestion de deux opérations maritimes de grande ampleur simultanées (l’assistance à navire en difficulté et la lutte contre une pollution en mer) ;

- Entraîner la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord et la préfecture du Calvados à coordonner leurs actions en mer, l’interface mer/terre puis la gestion à terre des polluants ;

- Renforcer le dialogue avec les Etats voisins et les organes européens de gestion de crise telle que l'agence européenne de sécurité maritime (AESM);

- Entraîner les acteurs publics de la lutte contre une pollution maritime et les professionnels de la pêche à l’utilisation du matériel anti-pollution.

Scénario :

Un porte-conteneur et un pétrolier entrent en collision en Baie de Seine, dans la zone d’opérations du centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg sous la responsabilité de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord. Après cet abordage accidentel, le porte-conteneur reste manœuvrant et fait route en autonomie vers un port pour réparer. Le pétrolier lui sera fictivement fortement endommagé, nécessitant de conduire : une expertise sur l’état du navire, avec potentiellement une pollution en mer à confiner avec des navires et matériels spécialisés, le besoin d’effectuer un remorquage d’urgence pour ramener le bâtiment dans un port refuge pour éviter qu’il ne sombre, et gérer - si la pollution perdure - son expansion avec l’engagement de pêcheurs locaux pour mettre en œuvre des chaluts de récupération en frange côtière.