Logo prefecture
Rechercher dans
Contreminage en mer réussi pour la bombe d'aviation américaine au large de Boulogne-sur-Mer
Contreminage en mer réussi pour la bombe d'aviation américaine au large de Boulogne-sur-Mer
7 oct. 2019
Lundi 07 octobre 2019 à 11h37,  après un blanchiment de zone effectué en surface par les gendarmes maritimes embarqués à bord du remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage (RIAS) Abeille Languedoc afin de sécuriser la zone, la bombe d’aviation de 500 livres américaine - ramené au port de Boulogne-sur-mer par mégarde un pêcheur fin septembre, a pu être contreminée définitivement par le gorupe des plongeurs démineurs de la Marine nationale en Manche (GPD Manche).
 
Retour sur une opération hors du commun :
 
Du 05 au 07 octobre 2019, le groupe des plongeurs démineurs de la Manche (GPD Manche) a été réquisitionné par la préfecture du Pas-de-Calais pour intervenir sur une bombe américaine d’aviation datant de la Seconde guerre mondiale de 500 livres soit 145 kg d’équivalent TNT. Le mode opératoire proposé consistait à intervenir en quatre phases : préparation, neutralisation, déplacement et contreminage.

Le samedi 05 octobre 2019, phase préparatoire. Avec le concours des services municipaux, le GPD Manche a mis en place une vingtaine de sacs de sable pour sécuriser leur intervention du lendemain. En parallèle, la préfecture maritime anticipait la mise en place d’un dispositif de veille de secours pour pallier à l’indisponibilité temporaire du sémaphore de Boulogne-sur-Mer qui se trouve dans la zone de confinement et ne dispose pas de système de protection sur ses baies vitrées, en déployant une station automobile de transmission radarisée évolutive armée par les guetteurs du sméphore, permettant ainsi d'assurer la continuité des missions de surveillance des approches maritimes.

Le dimanche 06 octobre 2019, la phase la plus sensible, celle de neutralisation rendue délicate puisque le système d’amorçage de la bombe était armé et corrodé, a pu être conduite avec succès grâce à l’expertise du groupe d’intervention composée de huit plongeurs démineurs de la Marine nationale. Le GPD a réussi à dévisser à distance la fusée et ainsi de neutraliser la bombe. La fusée a pu être contreminée dans la foulée.

Le GPD Manche a poursuivi l’opération avec la phase de déplacement de la bombe à présent stabilisée. L’opération de déplacement consistait à mettre la munition à l’eau grâce à une pelleteuse à bras de levier mis à disposition du GPD – qualifié à la conduite de ce type d’engin – par la mairie de Boulogne-sur-Mer, puis de la remorquer grâce à un système de flottabilité sous fûts tracté par une embarcation semi-rigide du GPD Manche déployée pour l’occasion depuis Cherbourg.

La dernière phase de l’opération était le contreminage en mer de la bombe et de ses 145 kg d’équivalent TNT. Les conditions météorologiques s’étant dégradées le dimanche 06 octobre au soir, une décision commune entre le groupe des plongeurs démineurs, la préfecture du Pas-de-Calais et la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord a été prise de mouiller la munition, diffuser un AVURNAV et reporter sa destruction pour un contreminage dès que les conditions le permettraient. Elles ont été réunies dès le lendemain matin, le lundi 07 octobre 2019.
 
Rappel de prévention :
Toujours considérer l’engin comme dangereux, éviter les manipulations et tout choc. Si l’engin est remonté à bord : se tenir éloigné des autres navires, ne pas se rapprocher du rivage ni pénétrer dans un port et attendre les consignes des spécialistes voire l’arrivée d’une équipe d’intervention. Si l’engin est immergé : relever les coordonnées géographiques du point d’immersion et si possible, baliser le point de mouillage. Signalement immédiat aux autorités compétentes : en mer, appelez le 196 ou VHF canal 16, le CROSS vous répondra et prendra toutes les informations utiles pour évaluer la menace en lien avec les plongeurs démineurs de la Marine nationale.